Voyager en taxi-brousse à Madagascar

Voyager en taxi-brousse à Madagascar

juillet 10, 2018 0 Par VoyageMadagascar

Madagascar est la quatrième plus grande île du monde, avec une superficie quasiment égale à la France; 587 041 km2 exactement. Oui c’est assez incroyable, mais en regardant la carte du monde, l’île se visualise très bien par rapport à ses voisines, la Réunion, Maurice et Mayotte.

Les routes à Madagascar

Le hic, c’est qu’à Mada, les routes sont en très très très mauvais états. Et oui, ce sont des pistes, en terres, en sables, ou en goudrons mais, tellement abimés, que les chauffeurs préfèrent rouler sur le bas côté. Pour gérer votre temps, il est important de savoir que pour faire 400 km, on ne met pas quatre heures comme en France, mais bien huit heures. No stress, le paysage est tellement beau que le temps passe vite.

Les taxi-brousse, mauvaise qualité mais très bon prix

Si votre critère principal en voyage est “petit budget”, et que vous souhaitez vous déplacer à Madagascar, le meilleur moyen est évidemment le taxi brousse. Attention, les taxi-brousse sont de loin les moins conforts… mais vous paierez environ quatre euros pour quatre heures de voyage.

Comment prendre un taxi-brousse ?

Le plus simple, c’est d’appeler un taxi qui vous conduira à la bonne gare. Il y en a plusieurs, suivant les destinations.

Une fois arrivée, demander à votre taxi de vous placer dans le taxi-brousse qui vous conduira où vous le souhaitez. Sinon, vous pouvez  très vite vous retrouver à l’opposé du lieu prévu. Le cueilleur, vous laisse le choix de la place. Celles de devant sont plus confortables, car derrière, les sièges sont très serrés et vous risquez de perdre vos genoux avant la fin du trajet. Il est tout à fait possible de payer deux places pour gagner en confort.

Avant de partir, il se peut que vous ayez à attendre un petit (ou grand) moment. Un taxi-brousse n’a pas d’heure, il part quand il est plein. Concernant l’heure d’arrivée, on n’en sait rien non plus… On n’est jamais à l’abri d’une panne en pleine route …

Les malgaches vont être très étonnées de vous voir voyager comme eux. Pas d’inquiétude s’ils essaient de communiquer avec vous, ou ont le sourire en vous regardant.

Le taxi brousse est plein, alors c’est parti pour l’aventure ! Des heures et des heures de bus, à travers de somptueux paysages, accompagnées d’une musique locale entrainante, avec les malgaches qui chantent bien sur (ils connaissent toutes les chansons ici).

 

Les compagnons de voyage en taxi-brousse

Ma dernière expérience en taxi-brousse, était plutôt épique. J’étais dans un petit village, au parc de l’Ankarana et je voulais me rendre à Diego-suarez. Pas de gare dans ce coin, il faut alors arrêter les taxis en bord de route.  Le premier qui passe est plein, un deuxième arrive, c’est le bon. Je m’aperçois alors que deux chèvres sont sur le toit. Je monte et quelques mètres plus tard, nous nous arrêtons pour vider le véhicule afin de traverser un pont bien délabré. En remontant, je me rends compte que nous sommes accompagnés de deux policiers avec trois prisonniers menottées entre eux. Mon seul réflexe est de sourire et ça les amuse aussi. Un peu plus loin on s’arrête à nouveau pour récupérer quatre personnes. À cinq sur une banquette de trois, avec les bagages sur les genoux, c’est maintenant une poule qui vient nous tenir compagnie. Ce taxi m’a fait rire jusqu’au bout. Au coucher du soleil, le véhicule tombe en panne, et nous restons au bord de la route pendant plus d’une heure, le temps que le chauffeur avec l’aide des villageois répare la pièce cassée. Bref, nous sommes finalement bien arrivée à destination !